dimanche, septembre 26, 2021

Suspension de la pleniere de l’Assemblée provinciale de Kinshasa : Daniel Aselo inflige un camouflet à Godet Mpoyi

Lire aussi

Répondant à un courrier du président de l’assemblée provinciale de Kinshasa, le vice-premier ministre, ministre de l’intérieur, son excellence Monsieur Aselo Okito a par sa lettre numéro 25/ CAB/954 du 02/07/2021 administré un véritable camouflet à l’hon gode mpoy en lui donnant la meilleure et exacte interprétation de la mesure d’interdiction de rassemblement de plus de 20 personnes sur les lieux publics.
En effet, le ministre en charge de l’intérieur a indiqué au président pasteur que contrairement à l’interprétation fallacieuse qu’il se fait de cette mesure prise par le Gouvernement central, cette mesure ne concerne pas les tenues des plénières des organes délibérants en général, et celles de l’assemblée provinciale de Kinshasa en particulier.

En substance, le vpm écrit en ces termes à Gode Mpoy : « faisant suite à votre lettre, je relève que, contrairement à l’interprétation que vous en faites, les mesures relatives à l’interdiction des rencontres de plus de vingt personnes décidées par le Gouvernement de la République ne concernent pas non seulement l’Assemblée Provinciale de Kinshasa, mais également les autres institutions publiques , comme l’Assemblée Nationale, le Sénat, les Écoles ainsi que les Universités. Les Députés provinciaux de votre Assemblée sont appelés cependant au respect strict des mesures barrières, notamment, la distanciation sociale, le port obligatoire de masque et la prise de température à l’entrée de la salle de réunion ».

il apparaît donc clairement que , en suspendant les plénières de l’Apk pour la session de mars 2021, et en clôturant par un simple communiqué ladite session se fondant ainsi sur l’interdiction de réunions de plus de 20 personnes, le président de l’assemblée provinciale de Kinshasa a agi en violation des mesures prises par le gouvernement de la république en la matière.
Il a de ce fait décidé de manière unilatérale et illégale , ce que les députés provinciaux de Kinshasa membres de l’union sacrée ont décrié à travers les différents mémos déposés auprès des autorités telles que président du sénat, et aussi à travers la déclaration faite par leur porte-parole, l’honorable Magloire Kabemba.

La vérité est têtue et elle finit toujours par triompher.
Le vpm intérieur vient ainsi d’administrer à gode mpoy la preuve qu’il n’avait pas le droit de suspendre les plénières de l’assemblée provinciale ni de clôturer la session de manière cavalière .
C’est dire que l’action en justice qu’il a injustement intenté contre l’honorable Magloire Kabemba est tout simplement ridicule et dénuée de tout fondement.
Si le ridicule pouvait tuer !

Rédaction

Plus d'articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières nouvelles