samedi, janvier 29, 2022

Rubrique santé publique : A la veille de la rentrée scolaire en RDC, des recherches sur la covid 19 démontrent pourquoi les enfants sont plus résistants à cette maladie

Lire aussi

A quelques semaines de la rentrée scolaire prévue pour ce 4 Octobre dans l’étendue du territoire nationale en République Démocratique du Congo, les inquiétudes se autour des mesures qui seront prises dans les écoles afin de ne pas favoriser la transmission de la covid 19. Fort heureusement, au moment où les préoccupations montent à l’aube de cette rentrée scolaire, de plus en plus d’études récentes révèlent que les enfants sont plus résistants à la COVID-19 en raison de leur réponse immunitaire plus rapide face à l’infection.

Ces études rapportent en somme que les enfants ont beaucoup plus de récepteurs à l’intérieur des cellules qui sont capables de remarquer qu’il y a de l’ARN étranger. Et le fait qu’il y en a plein d’emblée, c’est comme si le système immunitaire des enfants à l’intérieur des cellules était déjà au courant qu’il fallait faire quelque chose. En bref, c’est dire que le système immunitaire des enfants répond plus rapidement à l’infection que celui des adultes. Ce faisant, les enfants ont une réponse plus efficace pour combattre la maladie à coronavirus, en plus de réduire la durée pendant laquelle ils sont porteurs du virus.

Des rapports émanant des hôpitaux prenant en charge la covid 19 à Kinshasa, les enfants sont moins malades (Quasiment aucun enfant n’a encore été hospitalisé en soins intensifs pour covid 19 des chiffres que nous détenons). Mais là ce que ça explique, c’est comment ça marche. Dans d’autres infections virales, c’est moins important parce que ça ne sert à rien d’être autant préparé, précisent les experts.Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il est incroyable ce le virus Sars-CoV-2 est incroyable car il est capable à lui seul de stopper la réponse immunitaire à l’intérieur des cellules et donc de paralyser les défenses humaines.. C’est ce qu’il fait chez les adultes, mais chez les enfants il n’a pas le temps parce que les cellules immunitaires des enfants étaient déjà préparées car les enfants ont donc beaucoup plus de récepteurs. Il s’agit donc en quelque sorte d’une course contre la montre au niveau du nez avant que le virus ne progresse au niveau des poumons, où la maladie devient plus grave.

Ces résultats devraient donc un tant soit peu rassurer les parents kinois avant la rentrée. Les autorités de santé devraient aussi être soulagés, étant donné que jusque là il n y a donc pas urgence de vacciner les enfants. Déjà vu que les lots des vaccins disponibles au pays ne devraient pas couvrir toute la population adulte de Kinshasa…

Par Tigre

Plus d'articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières nouvelles