samedi, octobre 16, 2021

Rejet de la motion de défiance du ministre des PT-NTIC : le peuple trahi

Lire aussi

Les députés nationaux de l’Union sacrée de la nation (USN) viennent de protéger le ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (PT-NTIC), Augustin Kibassa Maliba, initiateur de la Taxe RAM (Registre des appareils mobiles) par le rejet de sa motion de défiance. Pour les Congolais d’en bas, c’est la trahison. Ils ont été sacrifiés sur l’autel des intérêts partisans et égoïstes.
Ces soi-disant représentants du peuple ont fait fi de la misère de leurs électeurs qui crient dans le désert pour la suppression de cette maudite taxe qui les appauvrie davantage. Une taxe d’ailleurs illégale non reprise dans la nomenclature des actes générateurs des recettes à percevoir par la Direction générale des recettes administratives, domaniales et de
participation (DGRAD).

« C’est de la non-assistance des électeurs en danger de mort », déplore un « assujetti », visiblement en colère, ne comprenant pas l’agissement de ces élus du peuple. Et de conclure : « Quelle que soit la motivation de l’instauration de cette taxe, celle-ci ne peut pas être prélevée sur nos maigres ressources, quand nous savons que l’Etat congolais dispose d’une panoplie de moyens pour renflouer ses caisses et avoir les moyens de sa politique.

Et un autre d’ajouter : « Tout porte à croire que la vision du Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi, mettant en exergue « Le Peuple d’abord » qui n’est qu’un simple slogan pour la consommation extérieure ».

De toute façon, le peuple que l’on continue de prendre pour un biais, n’a pas encore dit son dernier mot. Va-t-il prendre la rue ? Wait and see.

Rédaction

Plus d'articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières nouvelles