dimanche, juin 13, 2021

Réformes loi sur la CENI : Pourquoi le FCC prend acte de conclusions de la commission PAJ de l’AN?

Lire aussi

Selon les dernières informations à notre possession, bien avant les conclusions de la commission PAJ de l’Assemblée Nationale, les représentants du CACH et FCC s’étaient vus pour discuter quand à la question de la réforme de la loi de la CENI proposée par L’honorable Lutundula, devenu Ministre.

Parmi ces représentants on citerait Kabund et Minaku.

Quoi de plus logique, se basant sur cette information, de voir le FCC prendre acte de ces conclusions, produites par la commission PAJ, fustigées par la majeure partie de la classe.

“…le FCC a pris acte et salue la conclusion des discussions au sein de la
commission P.A.J. relative à l’attribution des täches au sein des
organes de la CENI, à savoir que la finalisation de larticle 24bis, y
relatif, de la proposition de loi sous examen soit suspendu jusqu’a ce
que soit trouvé un consensus entre les forces politiques…” extrait tiré dans la déclaration Politique du FCC sur l’article 24bis de la loi sur la CENI, à retrouver en annexe.

Ces conclusions ont dénaturé même la proposition de loi comme initiée car les innovations majeures n’ont pas été prises en compte, s’insurge plusieurs Députés, comme Delly Sessanga.

La dépolitisation tant souhaitée par le peuple n’est pas au rendez-vous.

Lisanga Bonganga, Proche de Martin Fayulu parle qui parle d’une réforme partisane, dans le seul souci d’ouvrir le flanc à Félix Tshisekedi pour 2023.

Soulignons que ces conclusions, de la commission PAJ, ont déjà été validées par l’Assemblée Nationale à la plénière de ce vendredi 28 Mai.

Selon ces conclusions de la commission PAJ, les membres du bureau de la commission électorale nationale indépendante passe de 6 à 7 membres. Une deuxième vice-présidence est créée pour l’opposition politique. Toujours dans le cadre des innovations Contenues dans le rapport de la commission PAJ en rapport avec laréforme de la commission électorale nationale indépendante,les membres de la commission électorale nationale indépendante seront passibles de sanctions par le Conseil d’Etat. lls seront appelés à faire la déclaration écrite de leurs biens, conjoints et majeurs à leurs charges.

En suite, la Plénière de la CENI sera composée de 15 membres répartis de la manière suivante 6 pour lamajorité, 4 opposition, 5 société civile. Quant au bureau, 7 membres(1 société civile, 4 majorité, 2opposition).

Que présagerait cette réprise de contact entre ces deux anciens alliés?

La suite d’événements nous dira plus.

Si les mêmes bêtises se répètent, à quoi serviraient l’alternance et les morts de congolais ?

Il n’est pas tard pour se ressaisir, que les élus soient conséquents, également le Président de La République.

Le peuple ne se laissera jamais berner encore.

Rappelons que la commission PAJ est dirigée par l’élu de l’UDPS, le Professeur André Mbata.

GLG

Plus d'articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières nouvelles