samedi, septembre 25, 2021

Réformes électorales : Lamuka met en garde l’Assemblée nationale sur une loi de la CENI Partisane !

Lire aussi

Validées à la plénière, Les conclusions de la commission PAJ, sur la loi sur la CENI, sont prêtes à l’adoption. Selon plusieurs Députés, ces conclusions de la commission PAJ ont dénaturées la proposition initiée par l’honorable Lutundula, aujourd’hui Ministre. Selon Delly Sessanga, toutes les réformes majeures sont écartées.

De ce fait, Lamuka monte au créneau pour dénoncer ces manœuvres d’une loi taillée sur mesure, dans le but de de préparer une nouvelle fraude électorale, selon le Présidium. Le Présidium met en garde le bureau de l’Assemblée Nationale et les députés contre cette intention sordide. De plus, Lamuka souligne sur le consensus de toutes parties prenantes autour de ces réformes, faute de quoi il appellera la population dans la rue pour l’application de l’article 64 de la Constitution.

« Le Présidium de LAMUKA dénonce vigoureusement le comportement irresponsable de l’Assemblée nationale qui veut profiter de la situation de crise humanitaire résultant de l’éruption du volcan de Nyiragongo pour adopter en catimini la loi organique sur la CENI.
LAMUKA insiste sur la dépolitisation et la fonctionnarisation de la CENI et réaffirme que la réforme de la loi organique portant organisation et fonctionnement de la CENI doit impérativement se faire de façon consensuelle entre toutes les parties prenantes.

Le Présidium de LAMUKA met en garde le bureau de l’Assemblée nationale et les députés contre leur sordide intention de vouloir préparer une nouvelle fraude électorale, en imposant au peuple congolais une loi taillée sur mesure au profit des jumeaux nés du couple FCC/CACH. Le Présidium prend à témoin le peuple congolais et l’appelle à constater que la supercherie consistant à éclater le FCC/CACH en deux entités distinctes ainsi que la tentative échouée de liquider LAMUKA avaient pour motivation principale la conservation du pouvoir illégitime acquis lors du hold-up électoral de janvier 2019.

Les intérêts égoïstes ayant pris le pas sur l’intérêt général, le peuple congolais n’aura pas d’autre choix que de recourir à l’article 64 de la Constitution. Par conséquent, le Présidium demande au peuple congolais de se mobiliser et de se tenir prêt à participer massivement aux manifestations publiques que LAMUKA organisera afin de barrer la route aux imposteurs, aveuglés par le lait du pouvoir… » communiqué de du Présidium au regard des manœuvres à l’assemblée, du 31 Mai.

GLG

Plus d'articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières nouvelles