samedi, septembre 25, 2021

RDC : Les ministres Sama servis, les députés en voie de l’être, les généraux attendent leurs jeeps bloquées depuis 2 ans !

Lire aussi

Énorme frustration parmi les généraux de Brigade nommés en 2018 sous Joseph Kabila. Le retard de deux ans pris par le gouvernement pour mettre à leur disposition les jeeps de marque Fortuner leur offertes à l’époque passe très mal après le traitement de faveur accordé à la commande des véhicules 4×4 au profit des membres du gouvernement Sama Lukonde et les démarches actives du speaker de l’Assemblée nationale, Mboso Nkodia Puanga, visant à bénéficier d’une exonération totale des taxes et autres charges dues à la SCTP pour permettre aux 500 députés nationaux d’avoir, eux aussi, accès à leurs transports.

Ils sont près de 150 généraux de Brigade actifs et mis à la retraite ainsi que quelques familles de leurs compagnons d’arme aujourd’hui décédés à ruminer leur colère. «Il s’agit des derniers généraux nommés en 2018. Le gouvernement, comme d’habitude, avait offert aux officiers généraux promus, des jeeps Fortuner nouveau modèle. Ces véhicules sont à Matadi voilà 2 ans. Les autorités gouvernementales ont été saisies mais elles disent depuis tout ce temps qu’elles n’ont pas les sommes dues au concessionnaire. Le gouvernement dit toujours qu’il n’y a pas de moyen», ont rapporté à «AfricaNews» plusieurs sources proches du dossier.

Un premier lot d’environ 152 jeeps a été distribué à un groupe de bénéficiaires, a-t-on appris. L’autre groupe, constitué de 142 autres galonnés, attend jusqu’aujourd’hui alors que le gouvernement se réfugie toujours derrière le manque des moyens financiers. Certains destinataires sont morts sans même avoir eu accès à leurs automobiles.

Si les généraux ont dû patienter sous le gouvernement du Premier ministre Ilunga Ilunkamba, le malaise a pris corps ces dernières semaines depuis que les ministres Sama ont été servis seulement quelques mois après leur investiture et que le dossier des élus nationaux avance avec assurance.

Selon des sources militaires, «les généraux se demandent comment les jeeps des députés nationaux dont la commande venait d’être passée il y a à peine quelques mois sont déjà arrivées alors que ces officiers supérieurs continuent d’attendre les jeeps commandées et réceptionnées depuis deux ans».

«AfricaNews» a appris des mêmes sources que les généraux concernés, fatigués d’attendre encore pour longtemps, compteraient saisir sur cette affaire le président de la République Félix Tshisekedi, commandant suprême des armées, qui a doté dimanche les camps militaires des cantines, surtout que les cadeaux réclamés leur ont été faits à titre nominatif.

AfricaNews

Plus d'articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières nouvelles