dimanche, septembre 26, 2021

Radicalisation de la grève des médecins après le bras de fer avec les opérateurs économiques, Sama Lukonde dépassé !

Lire aussi

Depuis sa nomination à la tête du gouvernement , le premier ministre , Sama Lukonde peine à faire face au front social .
Après le bras de fer avec les opérateurs economique, qui refuse de se soumettre à la décision du gouvernement de revoir à la baisse le prix des produits surgelés, l’actuel locataire du matigon congolais est confronté à la radicalisation de la grève des médecins.
Dans une concertation hier avec les syndicats des médecins, le gouvernement a tenté en vain de convaincre les hommes en blouse blanche de reprendre le chemin du travail.

Les médecins des services de l’État sont en colère. Ils ont décidé de radicaliser leur mouvement de grève à partir de ce mardi 20 juillet à 8h00. A cet effet, ces blouses blanches ont mis sur pied un chronogramme, présenté sous forme de «polarisation des urgences».

Cette grille, avalisée hier lundi 19 juillet par trois syndicats de médecins de la RDC (SYNAMED, SYMECO ET SYLIMED), brandit l’horaire adopté de commun accord, désignant les institutions médicales ciblées à Kinshasa pour assurer la prise en charge des urgences aux jours indiqués.

Signée par trois représentants de ces syndicats, en l’occurrence Dr Boloko May (SYNAMED), Dr Ngoie Divita (SYMECO) et Dr Olivier Mbunze (SYLIMED), cette correspondance, émanant de bureaux exécutifs provinciaux de Kinshasa, aligne huit institutions médicales.

Il s’agit de l’hôpital de référence de N’Djili, de l’hôpital général de Kinkole, des cliniques universitaires de Kinshasa, de la clinique de Ngaliema, de l’hôpital de la Rive, du centre de santé Vijana, du centre Mère et Enfant de Barumbu, de l’hôpital général de référence de Matete.

Pour leur part, au niveau national, les Secrétaires généraux de ces trois syndicats des médecins congolais se mettent à «la disposition du Gouvernement pour la poursuite des négociations directes, franches et fructueuses».

Rédaction

Plus d'articles

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières nouvelles