jeudi, décembre 2, 2021

État de siège : Les masques tombent, amateurisme, révélations de Jeune Afrique

Lire aussi

Selon le rapport de l’évaluation par le parlement de l’état de siège que révèle Jeune Afrique, Gilbert Kabanda, le ministre de la défense aurait reconnu l’impréparation et l’amateurisme ayant conduit la mise en vigueur de l’état de siège.

« Le ministre de la Défense a reconnu que l’état de siège a été proclamé dans un contexte difficile sans un soubassement quelconque de
chronogramme et sans un montage
financier conséquent à même de couvrir
les besoins opérationnels sur le terrain », Extrait de cet article de Jeune Afrique.

Ces révélations corroborent les déclarations de certains députés, de notables et la société civile de cette partie du pays.

Le ministre du budget, de son côté, a déploré que tous les décaissements sur l’état de siège ne s’effectuent qu’en paiement d’urgence.

« Le ministre du budget a dénoncé, le non-respect de prescrits légaux en matière de finances publiques par différents services de sécurité. Son ministère ne serait saisi que par de
simples lettres en mode urgence, sans
détails, secret défense oblige », Jeune Afrique.

Malgré toutes ces sommes décaissées en mode d’urgence, les résultats sont mitigés, d’après les conclusions du rapport de l’évaluation.

« Dans l’ensermble, le bilan de l’état de siège est mitigé en ce sens que, depuis son instauration, les tueries, les massacres, les viols, les braquages, les incendies des véhicules, se sont intensifiés dans les zones concernées », révèle Jeune Afrique.

Raison donnée au député Lamuka Jean Baptiste Kasekwa qui a même initié une motion contre le ministre de la défense et anciens combattants, Gilbert Kabanda, malheureusement le bureau de l’Assemblée multiplie les dilatoires pour faire taire cet élu de Goma qui crie matin, midi et soir à l’inefficacité de l’état de siège.

Plus d'articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières nouvelles