jeudi, décembre 2, 2021

Ass. Nat: Christophe Mboso et André Mbata traduits en justice par le député Willy Bolio pour « faux et usage de faux »

Lire aussi

Le député national, Willy Bolio Emina Mpa Rewil, a porté plainte le jeudi 28 octobre au Parquet général près la Cour de cassation contre Christophe Mboso Nkodia et le professeur André Mbata, respectivement président de l’Assemblée nationale et président de la Commission paritaire chargée d’examiner les dossiers des candidats membres de la CENI. Il les accuse d’avoir inséré son nom dans cette Commission à son insu et sans l’aval de son groupe parlementaire.

Pour ce député du Parti du peuple pour le reconstruction et la démocratie (PPRD), l’acte posé n’est rien d’autre que le « faux et usage de faux ».

« Cependant, avec l’intention frauduleuse et celle de nuire à ma personne, en vue de couvrir l’irrégularité en rapport à la participation des Députés de l’opposition, et rendre par conséquent ladite Commission paritaire crédible et légale, l’Honorable Mboso a mis mon nom sur la liste comme membre de la Commission sans l’avis de mon groupe parlementaire (…) », a-t-il écrit dans cette plainte.

Il a, avant d’ajouter : « ceci démontre sans équivoque que mon nom a été utilisé pour couvrir la fraude tendant à tromper la plénière de l’Assemblée nationale, qui a entériné les résultats de leurs travaux (…) », signalé que le professeur André Mbata avait aussi confirmé cette insertion de son nom à la presse.

Le député Willy Bolio a déclaré qu’il ne peut pas cautionner « l’irrégularité » dans la constitution de cette Commission, parce que celle-ci n’avait pas le nombre des représentants des forces politiques à l’Assemblée nationale, c’est-à-dire l’opposition et la majorité.

Fabrice Lukamba

Plus d'articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières nouvelles